Maladie professionnelle: dans le cochon tout n’est pas bon!

cochon-tirelireLe tribunal des affaires de sécurité sociale de Lons-le-Saunier a reconnu la société Pelizzarri coupable de « faute inexcusable » pour ne pas avoir protégé l’un de ses salariés contre le cri strident des cochons et le bruit des machines de la porcherie. La surdité du requérant a été reconnue comme maladie professionnelle en 2012. Le préjudice de l’intéressé sera estimé ultérieurement, au terme d’une expertise médicale ordonnée par le tribunal et la rente perçue pour sa maladie professionnelle sera logiquement majorée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s