SOUS-DECLARATION DES MALADIES PROFESSIONNELLES: ETUDE EUROGIP

sans-titre

Le groupement d’intérêt public EUROGIP publie un rapport intitulé “Déclaration des maladies professionnelles : problématique et bonnes pratiques dans cinq pays européens”. Ces pays – l’Allemagne, le Danemark, l’Espagne, la France et l’Italie – sont représentatifs de modèles d’assurance « accidents du travail / maladies professionnelles” divers, mais matures et quatre d’entre eux (excepté l’Allemagne) portent de l’intérêt à la sous-déclaration des maladies professionnelles.

L’étude s’articule autour des chapitres suivants :

  • un état des lieux sur la déclaration des maladies professionnelles (MP),
  • des données chiffrées (2011) comparées sur les principales MP déclarées et reconnues : TMS, hypoacousies, dermatoses et cancers,
  • un focus sur la problématique de la sous-déclaration des MP avec une analyse que fait chacun des pays des défaillances de son propre système et des solutions expérimentées avec succès pour y remédier.

Méconnaissance des maladies professionnelles de la part des médecins censés les diagnostiquer ou encore crainte des salariés de perdre leur emploi en cas de reconnaissance du caractère professionnel de leur maladie : rien qu’en France, l’étude estime à environ 20 000 par an le nombre de cas non déclarés  pour les seuls troubles musculosquelettiques (TMS).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s