Archives du mot-clé CNAMTS

EXPLOSION DU COUT DES ARRETS DE TRAVAIL

augmenter-ventes-225

Citant comme source la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, le journal Les Echos relaie le dernier bilan alarmant de l’inflation du coût des arrêts de travail des salariés du secteur privé (AT-MP et maladie).

Les dépenses d’indemnités journalières de l’Assurance-maladie auraient ainsi bondi de 5,2 % sur les douze derniers mois, alors que les remboursements de soins doivent, selon l’objectif légal, être contenus à 3,2 % de progression annuelle.

Pire encore, en janvier, les dépenses d’indemnités journalières versées par le régime général d’assurance-maladie pour les risques maladie et professionnels auraient grimpé de 8 % par rapport au même mois de 2017.

Sur les douze derniers mois, les arrêts de travail ont coûté 10,3 milliards d’euros au régime général, la hausse provenant pour deux tiers d’un plus grand nombre de jours d’arrêt et pour un tiers d’indemnités plus élevées.

Finalement, en 4 années, le coût des arrêts de travail aura augmenté de près de 20% !

 

Conséquences immédiates pour les employeurs: augmentation du coût du travail via la charge complément de salaire et l’augmentation des coûts moyens AT-MP.

Aucune explication crédible de cette augmentation n’est à ce jour avancée ; en effet, sont souvent cités la reprise de l’emploi, le décalage de l’âge de la retraite à 62 ans, la dégradation des conditions de travail, l’augmentation des risques psychosociaux… Une chose est certaine pourtant: la cause la plus immédiate réside dans la surprescription médicale et le déficit de contrôle de la part des organismes sociaux.

 

 

AT-MP: STATISTIQUES CNAMTS 2015

image1

La mission statistiques de la CNAMTS a dévoilé les chiffres 2015 de la sinistralité hexagonale (dossier de presse).

Depuis 2013, la fréquence des accidents du travail (AT) marque un palier et reste à un des niveaux les plus bas depuis 70 ans avec un indice de fréquence (IF) de 33,9 accidents du travail avec arrêt pour 1000 salariés.
Parmi les principaux chiffres relatifs aux accident du travail, on retiendra:
  • 624 525 accidents ayant entraîné un arrêt de travail ou une incapacité permanente
  • 3,6 milliards d’euros imputés aux entreprises
  • Indice de fréquence moyen 2015 : 33,9 accidents du travail pour 1000 salariés
  • 39,6 millions de journées de travail perdues par incapacité temporaire, soit 160 000 ETP (équivalent temps plein)
  • 545 décès
La fréquence des accidents est particulièrement forte pour les services à la personne (aide à domicile et hébergement médico-social) avec une moyenne de 92,7 AT pour 1000 salariés en 2015. Dans ces activités, les accidents du travail sont principalement dus à la manutention manuelle de personnes et aux chutes.
Parmi les principaux chiffres relatifs aux accidents du trajet, on retiendra:
  • 87 838 accidents du trajet ayant entraîné un arrêt de travail ou une incapacité
  • permanente
  • 734 millions d’euros imputés aux entreprises
  • Plus de 6 millions de journées de travail perdues par incapacité temporaire, soit 24 000 ETP (équivalent temps plein)
  • 276 décès

Parmi les principaux chiffres relatifs aux maladies professionnelles, on retiendra:

  • 50 960 maladies ayant entraîné un arrêt de travail ou une incapacité permanente
  • 2,3 milliards d’euros imputés aux entreprises
  • Plus de 87% des maladies professionnelles sont des TMS
  • Plus de 7% des maladies professionnelles sont liées à l’amiante
  • 10,8 millions de journées de travail perdues par incapacité temporaire, soit 43 200 ETP (équivalent temps plein)
  • 381 décès
La CNAMTS fait également un focus sur les troubles lombalgiques en relevant notamment que ceux-ci représentent aujourd’hui 20% des accidents du travail et représentent un

coût de près d’un milliard d’euros par an, soit l’équivalent du coût des autres troubles musculo-squelettiques (TMS). Un tel constat n’est pas surprenant et tient aux écueils de la présomption d’imputabilité qui permet de retenir la qualification professionnelle de lombalgies pourtant sans rapport avec le travail et procédant d’une logique dégénérative et non traumatique.

PREVENTION DES TMS: SITE INTERNET CNAMTS

logo-tmsp

Dans le cadre de la lutte contre les Troubles Musculo-Squelettiques (qui constitue la première cause de maladie professionnelle à hauteur de 85% des MP ayant généré un arrêt de travail), la CNAMTS met à disposition des entreprises un site internet baptisé TMS PRO

L’interface est destinée à aider les entreprises à déployer une démarche de prévention efficace en s’appuyant sur quatre étapes essentielles :

  1. En quoi suis-je concerné ?
  2. Par quoi commencer ?
  3. Comment agir ?
  4. Quels résultats pour mon entreprise ?

À chaque étape, TMS Pro propose des outils destinés à définir des actions de prévention adaptées. En fonction des différentes causes de TMS identifiées, ces actions peuvent porter sur :

  • la conception des outils ou des produits,
  • le matériel,
  • l’aménagement des postes,
  • l’organisation du travail.

TMS PRO revendique aujourd’hui l’inscription de plus de 6000 entreprises.