AT-MP: STATISTIQUES CNAMTS 2015

image1

La mission statistiques de la CNAMTS a dévoilé les chiffres 2015 de la sinistralité hexagonale (dossier de presse).

Depuis 2013, la fréquence des accidents du travail (AT) marque un palier et reste à un des niveaux les plus bas depuis 70 ans avec un indice de fréquence (IF) de 33,9 accidents du travail avec arrêt pour 1000 salariés.
Parmi les principaux chiffres relatifs aux accident du travail, on retiendra:
  • 624 525 accidents ayant entraîné un arrêt de travail ou une incapacité permanente
  • 3,6 milliards d’euros imputés aux entreprises
  • Indice de fréquence moyen 2015 : 33,9 accidents du travail pour 1000 salariés
  • 39,6 millions de journées de travail perdues par incapacité temporaire, soit 160 000 ETP (équivalent temps plein)
  • 545 décès
La fréquence des accidents est particulièrement forte pour les services à la personne (aide à domicile et hébergement médico-social) avec une moyenne de 92,7 AT pour 1000 salariés en 2015. Dans ces activités, les accidents du travail sont principalement dus à la manutention manuelle de personnes et aux chutes.
Parmi les principaux chiffres relatifs aux accidents du trajet, on retiendra:
  • 87 838 accidents du trajet ayant entraîné un arrêt de travail ou une incapacité
  • permanente
  • 734 millions d’euros imputés aux entreprises
  • Plus de 6 millions de journées de travail perdues par incapacité temporaire, soit 24 000 ETP (équivalent temps plein)
  • 276 décès

Parmi les principaux chiffres relatifs aux maladies professionnelles, on retiendra:

  • 50 960 maladies ayant entraîné un arrêt de travail ou une incapacité permanente
  • 2,3 milliards d’euros imputés aux entreprises
  • Plus de 87% des maladies professionnelles sont des TMS
  • Plus de 7% des maladies professionnelles sont liées à l’amiante
  • 10,8 millions de journées de travail perdues par incapacité temporaire, soit 43 200 ETP (équivalent temps plein)
  • 381 décès
La CNAMTS fait également un focus sur les troubles lombalgiques en relevant notamment que ceux-ci représentent aujourd’hui 20% des accidents du travail et représentent un

coût de près d’un milliard d’euros par an, soit l’équivalent du coût des autres troubles musculo-squelettiques (TMS). Un tel constat n’est pas surprenant et tient aux écueils de la présomption d’imputabilité qui permet de retenir la qualification professionnelle de lombalgies pourtant sans rapport avec le travail et procédant d’une logique dégénérative et non traumatique.

Une réflexion au sujet de « AT-MP: STATISTIQUES CNAMTS 2015 »

  1. Antoine Jomy

    Un bon article! C’est vrai que les maladies professionnelles et les accidents de travail ont un coût considérable.. Pour le risque de chute, il est très fréquent dans les domaine industriel. Les solutions de sécurité( échelles, escaliers, ..) sont devenus indispensables pour la protection des ouvriers.

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s